Histoire

Le Forum sur l'Administration Fiscale Africaine (ATAF) a été inspiré par les travaux de la « Conférence internationale sur la fiscalité, la construction de l’État et le renforcement des capacités en Afrique » qui s'est tenue à Pretoria, en Afrique du Sud les 28 et 29 août 2008. Les Commissaires, les administrateurs fiscaux supérieurs et les décideurs de politiques de 28 pays africains ont décidé d’œuvrer à la mise en place d'un Forum sur l’administration fiscale africaine.

L'« ATAF » a donc été établi afin de créer une plate-forme pour promouvoir et faciliter la coopération mutuelle entre les administrations fiscales africaines et avec d'autres parties prenantes concernées et intéressées dans le but d'améliorer l'efficacité de leur législation fiscale et de leur administration.

Il s'agit d'un programme africain reflétant les besoins et les stratégies. Les priorités de travail et le programme du Forum seront dirigés et gérés par les pays africains, avec l'appui des bailleurs de fonds, des administrations fiscales et d’organisations internationales.​



Mise en place du Forum sur l’Administrationn Fiscale Africaine (ATAF) 

Le Forum sur l'Administration Fiscale Africaine a été créé dans le but de:

  • jeter une base solide pour une nouvelle approche concernant la fiscalité africaine, le renforcement de l'Etat et le développement des capacités ;
  • créer et de développer des réseaux bilatéraux et continentaux afin d'échanger régulièrement des idées sur les leçons apprises et les bonnes pratiques traitant de toute question liée à la fiscalité ;​​
  • examiner les possibilités d'amélioration des systèmes et des mécanismes des administrations fiscales africaines au travers du partage d’expériences et par le biais de meilleures pratiques de développement pertinentes ;​
  • s'engager dans un dialogue permanent avec leurs homologues des pays de l'OCDE, avec d'autres organisations multilatérales ainsi qu’avec d'autres organisations compétentes sur des partenariats durables dans le soutien et le développement des administrations fiscales africaines, sur les systèmes et les capacités institutionnelles et
  • s’assurer d’une plus grande synergie et d’une meilleure coopération dans le développement des capacités de tous les intervenants concernés afin de réduire les doubles emplois et pour soutenir davantage les administrations fiscales africaines.​
back to top
Powered by JS Network Solutions